Élégante et adaptable selon les styles, la chemise reste essentielle dans une garde-robe masculine. Zoom sur les critères à retenir pour la choisir judicieusement !

Le col

Il en existe différents types. Ceux pour chemise habillée sont : le « col Français » qui s’adapte à toutes les tenues, le chicissime « col anglais », l’élégant « col italien » qui se porte avec une cravate et un costume, le « col napolitain » qui monte haut et s’adresse aux hommes présentant un petit cou, et, enfin, le « col boutonné sous patte » aux boutons dissimulés. Ceux pour chemise décontractée sont : le « col américain » avec ses boutonnières à l’extrémité des pattes, le « col rond » aux pattes courbées, le « col officier », sorte de col mao très court avec bouton et, pour finir, le « col mao » qui est plus haut qu’un col officier et sans bouton.

Gage d’élégance, la rigidité du col constitue un autre critère à retenir. Elle est assurée par une bande rigide nommée « baleine » qui est détachable ou intégrée dans le col.

La couture

Idéalement, celle-ci devrait être une couture dite « anglaise », c’est-à-dire présentant des points de couture quasi invisibles et très solides au niveau des pans avant, ainsi qu’arrière, des manches et de leurs emmanchures.

Les boutons

Si les boutons en nacre constituent la perfection en la matière, ceux-ci ne sont disponibles que sur des chemises très chères. Optez donc pour des boutons en plastique présentant une bonne épaisseur et une couture solide, ce qui garantira leur résistance à l’épreuve des lavages, des chocs et du temps.

Le tissu

Si la plupart des chemises sont en coton, on en trouve également en soie, en lin, et en matières synthétiques. Un tissu doit être choisi selon son épaisseur et la qualité de son fil. La finesse d’un tissu est définie selon son « titrage ». Plus celui-ci est haut, plus le fil utilisé est fin, mais aussi fragile (un titrage d’environ 100 étant idéal, car ni fin, ni épais). Au niveau des tissages, on retiendra la soie, matière noble par excellence mais onéreuse; la popeline ainsi que la serge de coton et le chevron, adéquats pour les chemises habillées; le fil à fil, qui se prête bien aux chemises de travail; et, enfin, l’Oxford et le pinpoint, parfaits pour les chemises décontractées.

La poche

Elle est à privilégier pour les chemises décontractées. Il en existe différents types : la poche carrée, la poche diamant, la poche à rabat, la poche à pans ronds et celle à pans coupés. À vous de la sélectionner selon votre style !

Quelques conseils supplémentaires…

Veillez à ce que le col de votre chemise laisse passer seulement un doigt de votre main. Si c’est le cas, le col vous correspond parfaitement, sinon il est trop court ou trop ample. Ne sélectionnez jamais une chemise serrée car elle rétrécira suite à plusieurs lavages et vous ne pourrez plus en faire usage. Les manches doivent impérativement laisser apparaitre vos mains. La partie inférieure d’une chemise habillée doit être masquée sous un pantalon, l’inverse étant réservé aux chemises décontractées !

Publié dans : Mode

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *