Que ce soit au volant d’un car scolaire, ou d’une navette affrétée au transport métropolitain, le conducteur de bus assure la communication entre plusieurs destinations, suivant un plan précis. Offrant un service d’importance auprès des voyageurs, il doit effectuer sa mission de transport dans le respect des règles de conduite et de sécurité, tout en assumant auprès d’eux, une mission commerciale (vente de ticket).

Le conducteur de bus peut être au service d’une compagnie de transport privée ou publique.

Les missions du conducteur de bus

La mission principale du conducteur de bus est, bien évidemment, le transport de voyageurs. Mais, pour cela, un certain nombre de tâches quotidiennes lui incombent :

  • récupérer son véhicule
  • prendre connaissance de sa feuille de route
  • accueillir et encaisser les voyageurs qui achètent leur titre de transport dans le bus
  • conduire dans le respect des règles de sécurité ainsi que des horaires établis
  • signaler les embouteillages et ralentissements potentiels au poste central
  • intervenir et administrer les premiers secours en cas de situation d’urgence

Les qualités requises

Accueillant et souriant le conducteur de bus doit faire preuve de qualités sociales et d’un bon sens du contact. Cependant, il doit également être capable de faire respecter l’ordre au sein de son véhicule et par conséquent montrer en toute circonstance du sérieux et du professionnalisme. Il doit également rester vigilant sur la route, être à l’aise dans la conduite de gros véhicules, et posséder une bonne connaissance du réseau urbain auquel il est affecté.

Comment devenir chauffeur de bus ?

Pour exercer, le chauffeur de bus doit impérativement obtenir le permis D, ainsi qu’avoir suivi une formation initiale minimale obligatoire (FIMO). En plus, des formations sont également envisageables pour être mieux armé sur le marché du travail. Il existe ainsi :

  • le CAP agent d’accueil et de conduite routière
  • le CAP conducteur routier de marchandises

De plus, un grand nombre de sociétés de transport proposent aussi leur propre formation de conduite. Pour avoir la possibilité d’y prétendre, il faut avoir l’âge minimum de 21 ans et posséder le permis B.

Le contexte du métier

De nombreux départs à la retraite sont prévus pour les années à venir, ce qui offre aux personnes désireuses de commencer cette carrière, de bonnes perspectives d’embauche. D’autant plus que les villes ne cessent de vouloir développer leur réseau de transport public.

En ce qui concerne les conditions de travail, les conducteurs de bus sont soumis à plusieurs contraintes d’horaire (roulement, changement d’heures), des congés décalés pour assurer un service même l’été et le port d’un uniforme.

En début de carrière, un conducteur de bus peut prétendre à 1700 euros bruts par mois. Par la suite, il peut évoluer vers des postes à plus haute rémunération et responsabilités, comme chef de ligne ou encore inspecteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *