La loi sur les droits des consommateurs a changé en 2018. Les modifications s’ajoutent aux dispositions existantes concernant les revendeurs de billets pour des événements récréatifs, sportifs ou culturels, les opérateurs de billetterie secondaire (site Web, application ou autre outil) et les organisateurs d’événements, qui doivent désormais fournir des informations supplémentaires aux consommateurs.

Qu’est-ce que le marché secondaire des billets d’événements ?

Le marché des billets primaires est la façon dont la plupart des gens obtiennent des billets pour des événements, que ce soit par l’intermédiaire du lieu ou de l’organisateur de l’événement, ou par l’intermédiaire d’un vendeur de billets autorisé. Le marché secondaire englobe tous les billets vendus après leur acquisition sur le marché primaire. Lorsque l’achat sur le marché primaire entraînait soit une file d’attente en dehors d’un lieu, d’une billetterie ou d’un magasin, et que le marché secondaire était revendiqué en dehors de l’événement, Internet a changé la façon dont le marché secondaire fonctionne. Pour plus d’infos, consultez ce site.

Que signifient les changements ?

Les changements devraient être bénéfiques pour les consommateurs, car ils ont plus de choix, mais ils ont suscité de plus en plus de préoccupations au sujet du fonctionnement du marché secondaire de la billetterie. Cela comprend les prix et les frais supplémentaires, les consommateurs étant pris par des termes et conditions défavorables qui interdisent la revente, et la présence de sites Web mis en place pour paraître authentique, mais en réalité, ils sont des escroqueries et disparaissent après avoir pris l’argent des consommateurs pas de billets.

Une installation de billetterie secondaire est un site Web ou une application, etc. où les billets sont offerts pour la revente, plutôt que lorsque la première vente du billet est faite par ou au nom de l’organisateur de l’événement. Les dispositions s’appliquent de diverses façons lorsqu’une personne revend un billet pour un événement récréatif, sportif ou culturel par le biais d’une billetterie secondaire.

La Loi a introduit des exigences relatives à l’information qui doit être fournie aux consommateurs, y compris l’emplacement précis du siège ou de la zone de stationnement, la valeur nominale du billet et toute restriction quant à l’utilisation du billet. Que le vendeur soit un opérateur de billetterie secondaire ou l’organisateur de l’événement, cela doit être clairement indiqué à l’acheteur lorsqu’un billet est revendu, l’organisateur de l’événement ne peut annuler le billet ou mettre le vendeur en liste noire simplement parce que le vendeur a revendu ou offert de revendre le billet, sauf si cela est couvert par les termes et conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *