Devenir propriétaire de sa propre maison ou de son appartement s’apparente pour grand nombre de personnes à un projet de toute une vie. L’investissement immobilier reste une valeur sûre et un moyen de se construire un patrimoine qui pourra être par la suite légué à la descendance. Avoir sa propre résidence principale est la meilleure décision lorsqu’on souhaite créer son propre cadre de vie et se sentir chez soi. L’achat d’une résidence en bord de mer est aujourd’hui un investissement qui attire un grand nombre de Français. Que faut-il savoir dans cette mesure si vous comptez faire un investissement immobilier à la mer ?

Comment devenir propriétaire de votre bien en bord de mer ?

Trois options peuvent se présenter lorsque vous souhaitez investir dans une résidence en bord de mer. Si vous travaillez sur le littoral, devenir propriétaire de votre propre bien et en faire votre résidence principale peut être un excellent choix. Ce sera pour vous un moyen de concilier praticité et plaisir d’habiter en bord de mer dans votre propre bien. En d’autres termes, ce sera un choix qui permettra de vous constituer un patrimoine idyllique et à fort potentialité.

La seconde option est celle de devenir propriétaire et en faire une résidence secondaire. Qui ne rêve pas d’avoir pied à terre lors de ses vacances sur la côte ? Avoir votre propre résidence sur le littoral sera ainsi idéal pour des vacances sans soucis liés à l’hébergement et un moyen d’avoir un second chez soi. Sur le plan financier, avoir une résidence secondaire peut être l’occasion de se constituer un patrimoine après la retraite. Devenir propriétaire d’une résidence secondaire permet d’envisager à un moment donné la revente pour ainsi bénéficier d’une plus-value.

Pour bénéficier d’un revenu supplémentaire, faire un investissement immobilier en bord de mer peut être un placement avantageux notamment dans le cadre d’un investissement locatif. Grâce à loi Pinel, la mise en location d’un bien neuf permet au propriétaire de jouir d’un avantage fiscal selon certaines conditions. La première formule est la mise en location du bien durant six ans qui va permettre de bénéficier d’une réduction d’impôts de 12% sur le montant de l’investissement. La seconde formule est la location durant neuf ans pour un avantage fiscal de 18%. La troisième formule est un engagement sur douze ans et profiter d’une réduction fiscale de 21% sur le prix d’acquisition du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *